Media Announcements

Augmentation significative du nombre de femmes membres de conseils d’administration au sein des sociétés ouvertes au Canada.

Le Québec affiche le taux le plus élevé de femmes membres de conseils d’administration parmi les quatre plus grandes provinces canadiennes, mais il reste encore beaucoup à faire.

Montréal (le 3 mars 2014) — La représentation des femmes au sein des conseils d’administration a augmenté de près de deux points au cours des deux dernières années, indiquant une tendance nouvelle dans le monde canadien des affaires. Selon l’Enquête Catalyst 2013 : les femmes membres de conseils d’administration selon le classement Financial Post 500, dont les résultats sont publiés aujourd’hui, la représentation des femmes au sein des conseils d’administration des sociétés ouvertes est passée de 10,3 % en 2011 à 12,1 % en 2013.

Mais les constatations sont moins favorables en ce qui concerne les sociétés fermées, les sociétés de la couronne et les coopératives du classement FP500, qui n’ont enregistré aucune augmentation significative quant au nombre de femmes membres de leurs conseils d’administration depuis 2011. De plus, plus d’un tiers des sociétés (36,0 %) continuent de ne compter aucune femme au sein de leur conseil d’administration, notamment quatre sociétés ouvertes sur dix (41,7 %).

« Malgré les chiffres globaux, nous sommes heureux de constater qu’il y a eu une croissance du nombre de femmes au sein des conseils d’administration de sociétés ouvertes », a déclaré Alex Johnston, directrice exécutive de Catalyst Canada. « Nous sommes d’avis que ce changement, accompagné d’autres initiatives positives telles les récentes modifications que la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario propose d’apporter à l’effet de demander aux sociétés de la liste TSX de « se conformer ou de s’expliquer », est indicateurs d’une nouvelle tendance. Les sociétés à travers le pays commencent à adhérer à ce que Catalyst a toujours su : la diversité des sexes au sein des conseils d’administration comporte de grands avantages pour les sociétés sur le plan de la prise de décision, permet d’obtenir de meilleurs résultats, et renforce le niveau de compétitivité économique ».

« Au Mouvement Desjardins, nous avons la conviction profonde qu'une plus grande diversité contribue à générer de nouvelles idées, des visions différentes, de l'innovation de même qu'une performance financière et non financière accrue », a ajouté Monique Leroux, Présidente et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, « et ceci contribue au succès des entreprises et de notre société ». « Les résultats du présent recensement sont encourageants et il faut poursuivre nos efforts ».

Résultats régionaux : le Québec est en tête, la Colombie-Britannique est loin derrière.

Selon l’Enquête Catalyst 2013, parmi les provinces qui comptent plus de dix sociétés du classement Financial Post FP500, Québec détient la plus haute proportion de femmes membres de conseils d’administration (19,8 %), la Colombie-Britannique tenant la proportion la moins élevée (11,9 %).

Par secteur : le secteur des mines, du pétrole et du gaz détient le taux de représentation le moins élevé de femmes au sein des conseils d’administration

Parmi les secteurs industriels qui comptent plus de dix sociétés du classement FP500, le secteur des services compte le taux de représentation le plus élevé de sièges au sein de conseils d’administration occupés par des femmes (23,2 %), alors que les sociétés au sein du secteur d'extraction minière, d'exploitation en carrière, et d'extraction de pétrole et de gaz, a le taux le moins élevé (7,0 %).

« Quel que soit le secteur industriel, les sociétés devraient puiser parmi toutes les ressources disponibles lorsque vient le temps de nommer des membres au sein de leur conseil d’administration, c’est un gage de leur succès en affaires », selon Mme Johnston. En effet, Catalyst prend les mesures pour profiter de ce mouvement favorable aux femmes administrateurs par le biais de l’Accord Catalyst, un appel à l’action auprès des sociétés pour que celles-ci portent leur taux global de représentation des femmes au sein de leur conseil d’administration à 25 % d’ici à 2017 que 22 entreprises ont déjà signé. « Nous sommes ravis de ce partenariat avec des organisations de pointe sur cette importante question », dit-elle.

Par ailleurs, le programme Women on Board®, qui fait la promotion de la nomination des femmes au sein de conseils d’administration en jumelant des candidates avec des mentors et des champions, a généré une nette amélioration du nombre de femmes au sein des conseils d’administration des sociétés (19 en 2013 contre 11 en 2012).

Au sujet de cette enquête

Enquête Catalyst 2013 : Les femmes membres de conseils d’administration selon le classement Financial Post 500 examine en détail la représentation des femmes au sein des conseils d’administration des plus grandes sociétés canadiennes. Ce rapport bisannuel fournit des statistiques déterminantes pour mesurer l’avancement des femmes vers des postes de haute direction, et souligne l’écart fondé sur les différences sexuelles. Chaque année, Catalyst recueille les données suivantes : 

  • la proportion des sièges occupés par des femmes au sein des conseils

  • la proportion des postes de direction au sein des conseils des sociétés ouvertes

  • occupés par des femmes.

  • la proportion des sièges occupés par des femmes au sein des conseils des sociétés ouvertes, sociétés de la couronne et coopératives.

  • les sociétés qui affichent 0 pour cent, 25 pour cent et plus, et plus de 40 pour cent de femmes à des postes d’administrateurs.

Voir d'autres citations de dirigeants d'entreprises du Québec.

PARTENAIRES DE RECHERCHE
AT&T, Bloomberg, BMO Financial Group, Cardinal Health, Inc., Chevron Corporation, Credit Suisse, Dell Inc., Deloitte LLP, Desjardins Group, Deutsche Bank AG, EY, General Motors Company, Hewlett-Packard Company, IBM Corporation, KeyBank, Kimberly-Clark Corporation, McDonald’s Corporation, PPL CorporationSodexo, State Street Corporation, UPS.

À PROPOS DE CATALYST
Fondée en 1962, Catalyst est la plus grande association sans but lucratif consacrée à l’avancement des femmes et des affaires. Avec des bureaux aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Inde et en Australie, et plus de 700 sociétés membres de premier plan, Catalyst est une source reconnue de recherche, d'information et de conseil sur les femmes en milieu du travail. Chaque année, Catalyst récompense des initiatives d'entreprises hors du commun qui font la promotion de l'avancement des femmes en décernant les prix Catalyst.