Media Announcements

Enquête Catalyst : pas de progrès notable pour les femmes selon le classement Financial Post 500 des cadres supérieurs ou des salaires les plus élevés

TORONTO/MONTRÉAL (19 février 2013)L’Enquête Catalyst 2012 sur les femmes cadres supérieures et les femmes les mieux rémunérées selon le classement Financial Post 500, une enquête bisannuelle qui mesure les progrès accomplis par les femmes dans l’obtention de postes de cadres supérieurs, conclut qu’il n’y a pas d’augmentation significative de la représentation des femmes parmi les cadres supérieurs ou les personnes les mieux rémunérées au sein des sociétés du classement Financial Post 500.

Quelques-unes des principales conclusions de l’enquête :

  • Les femmes occupent 18,1 pour cent des postes de cadres supérieurs du FP500, une augmentation d’à peine 0,4 pour cent depuis l’enquête précédente conduite en 2010.

  • Plus du tiers (35,9 pour cent) des sociétés ouvertes du FP500 ne comptent aucune femme parmi leurs cadres supérieurs. 

  • Aucune augmentation significative (6,9 pour cent au lieu de 6,2 pour cent) de la part des femmes parmi les postes les mieux rémunérés des sociétés ouvertes du FP500 ne s’est produite au cours des deux dernières années.

  • Moins du quart (21,7 pour cent) des sociétés ouvertes comptent 25 pour cent ou plus de femmes cadres supérieures, ce qui montre qu’aucun progrès n’a été accompli depuis 2010.

  • Les secteurs industriels qui affichent la plus forte représentation de femmes cadres supérieures sont notamment : finance et assurance, commerce de détail et services publics.

  • Pour plus de détails.

« En dépit de ces résultats, nous constatons des progrès dans les organisations qui considèrent que l’avancement des femmes au sein de la haute direction est un aspect essentiel et une partie intégrante de la stratégie commerciale », souligne Alex Johnston, directrice générale de Catalyst Canada. « Le bassin inexploité et grandissant de talents chez les femmes susceptibles de devenir des chefs de file du milieu des affaires est une source d’opportunités pour les entreprises canadiennes. Alors que six des dix postes de premiers ministres provinciaux sont détenus par des femmes, nous devrions nous poser la question suivante : « Pourquoi ne pas faire en sorte qu’il y ait davantage de femmes au sein de la haute direction des sociétés? » 

Les recherches conduites par Catalyst montrent qu’il serait très souhaitable d’accroître la représentation des femmes au sein de la direction des entreprises. Spécifiquement, cela nous permettrait d’obtenir de meilleurs résultats financiers, dans la moyenne des cas, et de promouvoir l’innovation qui résulte en partie de la diversité des sexes au sein de la direction. Par exemple, les sociétés du classement Fortune 500 qui comptent un plus grand nombre de femmes au sein des dirigeants affichent en moyenne un plus grand succès financier que les sociétés où elles sont moins nombreuses. Ces sociétés sont également plus tournées vers la philanthropie, puisque les sociétés du classement Fortune 500 qui ont plus de femmes cadres et administratrices affichent un taux d’engagement social sensiblement plus élevé. Pour tout résumer, ce qui est bon pour les femmes est bon également pour les hommes, pour les affaires, pour les communautés et pour l'économie. 

En réaction à ces conclusions, la recherche de Catalyst offre des stratégies proactives aux sociétés pour accroître le nombre de femmes cadres supérieures et de femmes fortement rémunérées. Par exemple, on peut de manière déterminante favoriser l'avancement des femmes en encourageant leur parrainage actif par des leaders d’influence et en leur offrant l’accès à des postes clés, qui ouvrent la voie vers des postes hiérarchiques plus importants.

Documentation additionnelle:

Mentor Circle Sponsor: Ernst & Young

Partenaires de recherche:
Bloomberg, BMO Financial Group, Chevron Corporation, Credit Suisse, Dell Inc., Deloitte LLP, Desjardins Group, Deutsche Bank AG, Ernst & Young, General Motors Company, Hewlett-Packard Company, IBM Corporation, KeyBank, McDonald’s Corporation, PPL Corporation, Sodexo, UPS

À propos de Catalyst :
Fondé en 1962, Catalyst est le plus important organisme sans but lucratif voué au développement des opportunités pour les femmes et les entreprises. Établi aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Inde, et comptant plus de 600 grandes sociétés à titre de membres, Catalyst est une source reconnue de recherche, d'information et de conseil sur les femmes en milieu du travail. Chaque année, Catalyst récompense des initiatives d'entreprises hors du commun qui font la promotion de l'avancement des femmes en décernant les prix Catalyst.